Pasteur BATOME HENGA Isaac, Président
« Je suis sûr que d’ici cinq ans, si Dieu nous prête vie, nous allons laisser une Eglise assez respectable, une Eglise unie, soudée, conquérante et offensive sur tous les plans. »

L'Appel : Les dés sont jetés, nous restons dans la continuité. Monsieur le Président d’Eglise, à l’issue des travaux du synode et à l’issue des élections, il est clairement établi que vos soucis se sont aplanis. Dites-nous, Monsieur Le Président d’Eglise, comment vous êtes-vous parvenu à cette fin heureuse ?

Pr Isaac Batome Henga :Je suis très heureux pour tout ce qui vient de se dérouler ici ce soir. A l’issue des travaux du 53è Synode Générale de l’Eglise Evangélique du Cameroun, on a tout simplement vu la main de Dieu agir sur son Eglise. Ceux qui avaient les idées autres que celles relatives à l’amour, au pardon et à la réconciliation, vont tout simplement être surpris. L’Esprit de Dieu a permis que les choses se mettent en place ; que le travail soit bien fait ; qu’on trouve une ambiance de convivialité empreinte de joie, d’amour et de partage. C’est cela que j’admire et j’apprécie dans ce synode, au-delà de ce que les gens pensaient. Vraiment, je dis un grand merci à tous les délégués au synode qui ont fait preuve d’une grande maturité.

L'Appel : les délégués qui étaient si nombreux par rapport aux précédents différents synodes. EEC vous avez su et en même temps pu gérer cette marée humaine. D’où vous sont venues tant d’énergie et de force ?

Pr Isaac Batome Henga Notre force vient de la capacité d’organisation, il faut l’avouer, de différents comités locaux de travail . Les filles et Fils du Nkam ont mis du leur pour que les choses aillent pour le mieux. Je les remercie pour cela. Nous tous, le Bureau et les délégués au Synode Général, sachant que nous venions à Yabassi, avons pris des dispositions qu’il fallait pour notre séjour. Cela veut dire tout simplement que les uns et les autres ont consenti des sacrifices pour l’intérêt supérieur de l’Eglise.

L'Appel : vous pouvez donc affirmer que l’Eglise a vécu à Yabassi ; Et Yabassi était très bien ?

Pr Isaac Batome Henga Très bien, nous avons été surpris du climat que nous avons trouvé ici. Avant notre arrivée, toutes les supputations étaient possibles. Mais nous sommes en train de nous rendre compte que nous sommes en train de faire un très grand Synode, sur tous les plans : travail, accueil, relations humaines… Tout est formidable.. EEC nous disons merci à Dieu pour tout cela.

L'Appel : Alors que dites-vous de vos nouveaux collègues qui viennent de faire leur entrée dans le Bureau ?

Pr Isaac Batome Henga Je suis très satisfait. C’est une équipe assez géante, comme on le dirait. On ressent là les experts, toutes catégories tels que l’EEC d’aujourd’hui souhaite en avoir. Des gens qui vont apporter un plus dans le management, la gestion et la collaboration. Je suis s^r que d’ici cinq ans, si Dieu nous prête vie, nous allons laisser une Eglise assez respectable, une Eglise unie, soudée, conquérante et offensive sur tous les plans. Disons le plan spirituel, le plan économique et le plan social.



Propos recueillis par Catherine Modi Din