Pasteur Paul Jocky, premier président de l'EEC

La belle aventure!

Paul JOCKY est né en 1882 dans l'une des îles Malimba appelée Boninga ", située au Sud de l'archipel. La situation géographique de ces îles (embouchure de la Sanaga) prouvent qu'à cette époque, les habitants étaient déjà en contact avec l'extérieur. Et même des vestiges qu'on y trouve jusqu'à présent. Paul JOCKY aimait-il l'air du large. Etait-il fasciné par les hautes vagues qui frappaient régulièrement les portes de la Sanaga ? Toujours est-il que Paul JOCKY naïvement opte pour l'aventure.Il voulait voir ce qu'il y avait au-delà des hautes vagues de l'Atlantique. Paul JOCKY quitte alors son île natale pour un long voyage. Où est-il allé ? Qu'a-t-il fait?

Personne ne le saura jamais. Sinon qu'il atteindra Buéa chez un " homme de Dieu ". C'est-à-dire un missionnaire allemand nommé STHALSTHAL qui trouva en ce jeune indigène des qualités exceptionnelles qui l'amenèrent à s'attacher à lui. Paul JOCKY était ntelligent et réceptif, humble et serviable, surtout obéissant. Dès lors le jeune indigène s'appelait JOCKY Von Stahl et habitera avec lui. Ainsi commencèrent l'éducation et la formation du jeune JOCKY Von Stahl. Formation scolaire et formation religieuse. En 1905, Paul JOCKY Von Stahl termine ses études. Comme " catéchiste " qui est affecté à Badjob (en pays bassa). Il y servira pendant deux ans. Le missionnaire Stahl n'abandonne pas pour autant son fils adoptif. En 1907 il organise une rencontre entre eux à Edéa. A cette rencontre Stahl voulait accomplir le dernier acte paternel : marier son fils. L'heureuse élue était en apprentissage - service à la maison de la mission de Bâle à Edéa. Son nom était Elise WANGA, originaire de Malimba tout comme lui. Monsieur Stahl les unira en 1908.Le couple JOCKY est muté à Edéa en 1911. La guerre éclate en 1914. Paul JOCKY, germaniste et germanophile, il va de soi, est arrêté et condamné aux travaux forcés. Heureusement il reste à Edéa. Occasion pour lui de continuer son ministère d'évangélisation. Il sort de prison en 1915. Malheureusement Stahl a disparu mort ou rapatrié ? Seul dans le champs de mission, JOCKY s'organise et entreprend l'évangélisation de son peuple jusqu'en 1917. Les choses allant au mieux, la jeune église reprend vie et récupère son personnel. Paul JOCKY est alors affecté à Lobethal. Il desservira cette zone jusqu'en 1920, année de son admission à l'école pastorale de Bonalembe (Douala). Car Paul JOCKY intelligent et réceptif a appris le Français en autodidacte, sorti pasteur proposant, il dessert quelques paroisses dans le Mungo, en l'occurrence Bwéléïo (Dibombari). Paul JOCKY est consacré Pasteur en 1926 avec comme poste Yabassi (Nkam). A partir de cette station, le pasteur JOCKY va prouver sa compétence en couvrant une vaste naturellement hostile parce que zone forestière et enclavée : M.B.B. (Mbang-Bandem-Banen), Bassa, Nyamtan, Bodiman, Ewodi.Le travail dans cette région a raffermi sa foi et son engagement. Ainsi a-t-il pu braver les bêtes féroces qui l'empêchaient d'avancer sur les pistes forestières, les caïmans et les crocodiles qui l'empêchaient d'aller sur l'eau. Mais il y eu pire que les bêtes féroces. Le clash qui s'est produit entre l'évangile et les sociétés sécrètes, la sorcellerie et les ' autres organisations sataniques. Le combat a été bien rude. Peut-on dire aujourd'hui qu'il a réussi ? Il a fait ce qu'il fallait. Pendant onze ans. De 1937 à 1944. A partir de 1944 jusqu'à la retraite, le Pasteur Paul JOCKY travaille à Douala (Bonaku). L'homme des deux civilisations (allemande et française), le plus jeune des missionnaires camerounais, le destin de l'Eglise Evangélique du Cameroun se jouera entre ses mains.
D'abord Président de district de Bonaku, lentement et sûrement, il accédera pas à pas à tous les niveaux de la hiérarchie de l'Eglise. Le 10 Mars 1957, c'est lui Paul JOCKY qui a signé le document attestant l'accession de l'Eglise Evangélique du Cameroun (E.E.C) à l'autonomie, qui a échangé la poignée de main avec le Pasteur Westphal (envoyé de la Société des Missions Evangéliques de Paris) en tant que Premier Président de l'EEC, poste
qu'il occupa jusqu'à la retraite. Dieu lui a accordé le privilège d'être le maître d'oeuvre du temple du Centenaire, de procéder à son inauguration et d'y officier le premier grâce à la connaissance des langues (Allemand et Français), il a eu l'opportunité d'effectuer plusieurs voyages en Europe. Voyages au cours desquels il a eu l'occasion L'évangéliser ceux-là qui, un siècle plus tôt, ont fait la même chose en Afrique. Il prêchait la parole de Dieu au grand émerveillement des Européens qui écoutaient un Camerounais dire les bienfaits et les merveilles de Dieu.

Sa vie de famille aussi était bénie. Le couple JOCKY a eu de nombreuses filles. Le Président Paul JOCKY et son épouse Elise WANGA ont célébré leurs noces d'or en 1958.
En marge de son ministère, le Pasteur JOCKY fut traducteur à la Présidence de la République du Cameroun. Paul JOCKY a terminé sa vie un jour de l'an 1967 dans son village natal à Malimba Gare.

Témoignages recueillis par Catherine MODI DIN

Source :

Dames KOUOH ESSAKA JOCKY, DALLE NGONDE JOCKY.
Sieurs EKONG JOCKY Sylvestre, NYOUNGUE
DALLE Emmanuel.