L'arrivée de l'évangile au Cameroun

L'existence de l'EgliseEvangélique du Cameroun (E.E.C) est liée à l'arrivée de l'Evangile au Cameroun.L'Evangile a atteint les côtes camerounaises dès le XlXè siècle, retombées de l'émancipation des anciens esclaves Noirs. Ces derniers nent en force dans le continent où leurs arrières-grands-parents ont été arrachés auparavant, des siècles durant. De 1841 à 1844, plusieurs équipes missionnaires abordent le fond du Golfe de Guinée. Trois sociétés de missions vont marquer son histoire : la Mission Baptiste de Londres (MBL), la Mission de Bâle (MB) et la Société des Missions Evangéliques de Paris (SMEP).


La mission baptiste de Londres (1843 -1886)

1841, 1er février : Première visi'e au Cameroun (Douala) du Dr Prince et du Pasteur John Clarke, tous deux Afro-Américains de la Jamaïque1843, novembre : eeceph Merrick, aussi Afro-Américain de la Paroisse de Jéricho, Kingston/Jamaïque, arrive au Cameroun (Douala). Il se met immédiatement au travail (reconnaissance des lieux et contacts). Il s'installe à Bimbia, près de Limbe, après un bref séjour à Douala. Merrick fit de Bimbia un grand centre missionnaire. Alors âgé de 29 ans Merrick est le tout premier missionnaire à s'installer au Cameroun. Très vite, il étudie et se met à écrira en langues locales dont le Douala.

1845, au mois de juin : Alfred Saker rejoint la mission. Il s'installe à Douala. A son arrivée, l'évangélisation prend un nouvel essor. Au-delà de l'instruction religieuse et la création des lieux de culte, Saker crée les oeuvres de témoignage : école biblique, centre d'alphabétisation, atelier de formation d'artisanat, imprimerie. Il se met à la traduction des Saintes Ecritures en langue Duala.

1884, le 12 juillet, signature du protectorat entre l'Allemagne et le Kamerun (Douala). La Mission-Baptiste de Londres cesse ses activités au Cameroun en 1884.

La mission de Bâle (1886 -1917)

Sa présence au Cameroun se justifie par la présence allemande, désormais protectrice du Cameroun depuis 1884. Les missionnaires Bâlois, dès leur arrivée, entreprennent la réorganisation théologique et ecclésiastique, car tous les nouveaux convertis sont baptistes. Ils se déploient sur le terrain en ouvrant leurs propres champs d'activités. Les Baptistes londoniens, ainsi affaiblis font appel à la Mission Baptiste Allemande et quittent définitivement le Cameroun en 1888. La mission s'étend et se développe, surtout dans le Littoral : les stations missionnaires (neuf au total), les centre deformation (alphabétisation et artisanat), deux centres de formation de maîtres et de catéchistes, les séminaires (Bonabéri, Buéa). Ces séminaires forment les premiers intellectuels camerounais et les premiers ouvriers ecclésiastiques. Ce sont John DE�BOL (1901), eeceph KOUO ISSEDOU, eeceph EKOLLO et Jacob MODI DIN (1912). 1903 : Evangélisation vers l'Ouest (Grassfield) qui en réalité couvre le Nord-Ouest (anglophone), l'Ouest et le Pays Bamoun. Le départ des Bâlois est tumultueux. Elle coïncide avec la défaite allemande à la guerre de 1914 - 1918 et la première insurrection nationaliste au Cameroun. Les Dualas sont contre les Allemands sur le projet d'expropriation du Plateau eecs. Rudolf DOUALLA MANGA BELL est arrêté et exécuté ; le Pasteur Jacob MODI DIN est déporté. La Mission de Bâle quitte le Cameroun en 1917.