Centre Polyvalent deFormation de Mbouo

Former, recycler ...

Des cendres de l'ancienne Ecole Normale d'Instituteurs adjoints connue sous le nom d'Ecole Elie Allégret puis en Collège Elie Allégret en 1964, est né le Centre Polyvalent de Formation de Mbouo. A sa création en 1973, le CPF était appelé Bureau pédagogique, mis en place et piloté dès cette année-là par le professeur Dr Hans BUHLER de nationalité allemande.

Son objectif initial était la formation continue des enseignants des écoles du CEBEC et même de toutes les Eglises Protestantes du Cameroun regroupées au sein du CEPCA (ancien FEMEC). Il devait également à moyen et à long terme, être le laboratoire chargé de concevoir la reforme du système éducatif camerounais.

Jusqu'en 1980, la poursuite de ces objectifs s'est faite à travers des séminaires de recyclages des enseignants des écoles suscitées qui se déroulaient dans les locaux du CEA pendant les vacances scolaires.

Dès 1979 grâce à l'assistance financière, matérielle et technique des partenaires allemands (EZE) et hollandais (ICCO), la construction des infrastructures a été réalisée par SATA /ELVETAS, une association Suisse d'assistance technique basée à l'époque à Kumba. En 1980, le Bureau Pédagogique a pris le nom de Centre Polyvalent de Formation de Mbouo.

Lors de l'inauguration officielle du CPF en 1981, dans sa déclaration solennelle, le Rev Dr Jean Kotto, Président de l'EEC et de la FEMEC, énonça les ambitions du CPF en ces termes  " Nous souhaitons que le CPF et de Recyclage devienne le grand carrefour de rencontres réciproques, d'échange des expériences vécues et d'animations, tout cela sous la présence du Saint Esprit qui renouvelle l'homme, qui encourage et libère son peuple. "

Jusqu'en 1990, le travail du CPF est resté essentiellement pédagogique. Mais avec la crise économique, de nouvelles orientations ont été données et désormais , il est perçu comme un instrument dont dispose notre Eglise pour lutter contre la pauvreté et la misère par des formations multidimensionnelles . Aussi fut-il créé un département d'autopromotion concrétisé par l'enseignement aux femmes et jeunes désoeuvrés, des méthodes modernes d'élevage de la volaille, des porcs et des abeilles, de la culture des vivres et plantes maraîchères en toutes saisons, le tricotage, la fabrication du savon, du cirage , de la bougie, le fumage de poissons et la lutte contre les maladies par la phytothérapie et la sensibilisation & la lutte contre les IST/ VIH/SIDA.

Aujourd'hui, il accueille des séminaires de formation théorique et pratique des formations du public et du privé, des cadres de toutes les oeuvres et départements de l'EEC ; des ateliers de formation et de recyclage, des retraites spirituelles, des conférences nationales et internationales des Eglises, des entreprises industrielles et commerciales. Bref, ce centre assure les services d'accueil, d'hébergement et de restauration des usagers de divers secteurs. Il accueille en moyenne 3000 usagers par an.

Situation géographique

D'une superficie de cinq hectares, le CPF est situé dans l'enceinte de l'ancienne station missionnaire de Mbouo, un quartier de Bandjoun, à 05 minutes de Bafoussam, dans la province de l'Ouest. Le climat est celui de l'ensemble de cette région montagneuse c'est - à -dire équatorial à tendance froide, où les saisons des pluies sont assez longues, les nuits des saisons sèches sont fraîches. Les températures quant à elles varient de 25 à 30°C et les minimales entre 17 à 15°C. la végétation est constituée des grands arbres, de cultures vivrières et d'espaces verts. Il confère à cet effet, une atmosphère calme, propice à la réflexion, au recueillement.

Capacités d�accueil

Le CPF dispose des structures d'accueil suivantes :trois salles de réunions, une salle de conférences, deux boukarous, un bâtiment " rose " avec des suites et des chambres haut standing, un bâtiment intermédiaire avec des chambres à deux lits et un dortoir avec des chambres à deux lits à étages. La capacité totale en hébergement est d'environ 80 places.Côté restauration, le réfectoire peut également contenir 80 places.

Parce que sa vocation principale demeure la formation, le CPF dispose d'un répertoire de consultants dans divers domaines, d'un matériel didactique moderne, d'une équipe disponible et efficace, d'un large spectre d'interventions et d'une connexion Internet, NTIC oblige !

Jean NKOM