Culte d'enfants

Etat des lieux et perspectives

Le Département du Culte d'Enfants de l'Eglise Evangélique du Cameroun n'est pas un mouvement dans l'Eglise. il est un culte organisé à l'échelon des enfants, qui ne sont pas totalement pris en compte au culte des adultes.Il a pour objectif d'amener les enfants à connaître Dieu à travers Jésus-Christ.Pour atteindre cet objectif, il annonce la Bonne Nouvelle du Salut aux enfants dans un langage qui leur est accessible.
Il suit le même ordre liturgique qu'au culte des adultes.
Il est complété par Des jeux éducatifs et autres activités artistiques visant à développer l'enfant sur le plan intellectuel, social et physique ...

Les activités du Culte d'Enfants

Les activités du Culte d'Enfants sont constituées par :

a) La formation

Les sessions de formation des moniteurs à travers les journées de formation au niveau des paroisses, les week-ends de formation dans les districts, les camps régionaux dans les régions, les camps nationaux, de cadres et de recyclage organisés par le Responsable National. La périodicité des camps nationaux et régionaux était annuelle depuis 1960. Et par la suite, celle-ci est devenue alternative chaque année entre le camp national et les camps régionaux.Les formations sont sanctionnées par l'obtention des certificats de participation dans les camps régionaux jusqu'aux journées de formation tandis que le camp national est sanctionné par l'obtention du diplôme de moniteur du Culte d'Enfants.

b) L'encadrement socio- religieux des enfants

- Les enfants en général sont encadrés à travers des activités d'animation (soirées culturelles, sorties d'échange, retraites spirituelles, causeries éducatives, kermesses, excursions, matchs des incollables, jeux concours sur leurs activités religieuses, etc.

- En particulier les adolescents depuis quelques temps bénéficient d'un encadrement propre à leur âge, afin de les aider à mieux gérer leurs crises d'adolescence.

c) Les rencontres du comité de conception

Un groupe de personnes constituant le comité de conception, de réflexion et d'orientation des activités du Culte d'Enfants appuie le Responsable national dans ses activités. Il siège périodiquement à la Direction à ce sujet. Il est composé généralement des anciens moniteurs.

d) La production des manuels pédagogiques pour enfants et moniteurs

Les différentes productions du Culte d'Enfants sont :
Le Journal Educateur

-   Les cahiers bibliques pour moniteurs et enfants

-   Les liturgies du Culte d'Enfants

-   Les recueils de chants pour enfants

-   Les petites liturgies pour rencontres de travail

-   Les manuels d'appui pédagogique aux moniteurs

-   Les trésors en camps de formation

-   Etc.

e) Les cultes dominicaux

Ils constituent la principale activité tous les dimanches matin et jours de fêtes chrétiennes.

Le Culte d'Enfants dure 1h30mn et rassemble les moniteurs et enfants d'une communauté. Il est précédé par un moment de préparation des moniteurs qui apprêtent la liturgie du dimanche correspondant et la leçon spirituelle à transmettre aux enfants. Des séances d'animation et de jeux d'accompagnement du culte. La fin du culte est marquée par des jeux en plein air. Le pasteur ou évangéliste responsable de la communauté veille sur le contenu et la qualité des enseignements.

Structure du département

Du sommet à la base, le Département du Culte d'Enfants est composé de :
Une Direction nationale (le Responsable National, son adjoint, le secrétaire, l'assistant financier, le comité de conception composé d'une dizaine de membres)
Des 14 responsables régionaux avec leurs bureaux.
Les responsables des districts (nommés par les présidents de districts) avec leur bureau
Les responsables des paroisses et annexes (votés par les moniteurs).
Hiérarchiquement, chaque responsable rend compte à son supérieur immédiat. Les ouvriers ecclésiastiques, responsables des communautés ou des districts sont des aumôniers du Culte d'Enfants à leurs différents niveaux.

Des statistiques

En 2006, le Culte d'Enfants comptait au moins 35 000 enfants encadrés par 2 500 moniteurs bénévoles. La collecte des offrandes des enfants pour la vie de l'Eglise se chiffre à 34 397 084 Frs reparties entre les offrandes dominicales : 20 949 299 Frs et les fêtes de récolte : 13 447 785 Frs.
L'évolution de ces chiffres est sensiblement remarquable d'environ 0,5 % d'augmentation chaque année.
Impact du Culte d'Enfants dans la vie de l'Eglise Evangélique du Cameroun

a) Le département du Culte d'Enfants est le principal pourvoyeur des ouvriers d'Eglise (pasteurs et évangéliste à l'EEC.) depuis près d'une décennie ; 60 % d'évangélistes sur le terrain et d'étudiants en théologie sont des anciens moniteurs du Culte d'Enfants.

b) Plusieurs anciens d'Eglise et chrétiens engagés des communautés chrétiennes sont des moniteurs et anciens enfants du Culte d'Enfants.
C'est dire que l'Eglise peut compter sur le Département du Culte d'Enfants pour un avenir plein d'assurance.

Difficultés

a) Un centre de formation du Culte d'Enfants vient d'être créé. Mais les locaux de l'ancien internat du CETI de Ndoungué qui l'abritent sont vétustes et nécessitent de grands coûts pour réfection.

b) Malgré le grand épanouissement du Culte d'Enfants dans l'Eglise, plusieurs ouvriers (pasteurs et évangélistes) demeurent insensibles et constituent parfois un frein pour les actions des moniteurs sur le terrain ; il faut que les mentalités changent.

c) Le Département du Culte d'Enfants contrairement aux mouvements (Département des Femmes et Département de la Jeunesse) n'a pas de sources de revenus. Il dépend entièrement des ressources de l'Eglise et de ses partenaires. A l'heure où certains partenaires procèdent à une réduction de subventions, les difficultés financières risquent freiner l'élan du Culte d'Enfants dans l'Eglise.

d) La modicité de la contribution de la caisse centrale de l'Eglise au fonctionnement du Département et le retard de libération de cette contribution freinent souvent les activités.

e) Le département souffre grandement du manque de moyens logistiques efficaces : un ordinateur Pentium I très vétuste ; pas de photocopieuse (conditions défavorables pour nos productions de documents didactiques) ; un véhicule du Responsable National vieux (16 ans) et inadapté pour les déplacements dans les régions enclavées et routes non praticables.

Perspectives nouvelles

Un meilleur encadrement des enfants dans l'EEC, est possible si les difficultés énumérées sont résolues :
a) Redynamiser continuellement les activités à la base à travers des stratégies nouvelles

b) Renforcer et consolider l'encadrement efficace des adolescents dans les régions, districts et paroisses à travers les camps pour adolescents.

c) Rechercher des sources de financement pour l'aménagement d'un centre d'accueil et de formation du Culte d'Enfants qui pourrait être exploité comme projet rentable.

d) Développer une nouvelle dimension d'accueil, d'encadrement temporaire et d'accompagnement spirituel et moral au sein du centre, des enfants de l'Eglise.

e) Rechercher de nouveaux partenariats avec les cultes d'enfants des Eglises soeurs en vue d'un partage d'expériences et d'échanges.

f) Organiser des forums entre parents, ouvriers d'Eglise et moniteurs sur les stratégies communes pour un meilleur encadrement des enfants dans l'Eglise.

g) Créer une synergie entre les département de Jeunesse, des Femmes et du Culte d'Enfants.


Le Responsable National