Département de l'Union des femmes chrétiennes

La femme d'hier, d'aujourd'hui et de demain

Le champ de la moisson est immense pour la femme du DUFC, les défis sont nombreux et interpellent à tous les niveaux.

Essentiellement maternelle et condamnée à occuper les rôles secondaires, la femme d'hier était censée s'occuper de la famille ; ménagère invétérée, elle ne devait aucunement aspirer aux hautes responsabilités encore moins exercer une activités rémunérée. Désormais plus que jamais, la femme du 3e millénaire et surtout celle chrétienne, vient rompre avec la logique ancienne et du coup devient une femme engagée au service de son Eglise, c'est une femme sur qui l'Eglise compte, elle est actrice du développement de l'Eglise. C'est une femme qui connaît son Eglise qui milite pour son rayonnement.

La femme du DUFC est active à tous les niveaux, elle se mobilise au niveau de la paroisse, du District, de la Région et même au niveau National pour un Département toujours avant-gardiste. Ses activités participent à l'épanouissement, à l'encadrement et à la formation de la femme en général et du peuple de Dieu en particulier ceci dans sa dimension holistique. La femme du DUFC est une femme entreprenante dont le rôle n'est pas exclusivement de s'occuper des enfants et de la maison, mais de réfléchir et de proposer des idées et des solutions pour une Eglise toujours en mission.

La femme chrétienne du 3e millénaire est une femme illuminée par le Saint Esprit, qui s'approprie ces conseils de l'apôtre (Rom 12 :2), et qui s'adapte facilement à l'évolution socio économique et politique de l'heure. Force stabilisatrice de la famille et de la société, la femme du DUFC est regardante quant à la culture du dialogue et de la solidarité, elle contribue à faire de l'Eglise et de notre Pays, un espace de paix et de prospérité.

Perspectives missionnaires du DUFC

Le champ de la moisson est immense pour la femme du DUFC, les défis sont nombreux et interpellent à tous les niveaux. Le DUFC, conscient de ceux-ci engage depuis quelques années, des actions pour y remédier ; malgré le travail déjà accompli, il y a lieu de reconnaître que le département doit multiplier les efforts pour atteindre les objectifs missionnaires de l'Eglise " paître le troupeau du Seigneur ". Et pour y arriver, le Département doit se mobiliser pour faire face aux problèmes des femmes

Le défi de la lutte contre la pauvreté et le chômage



Quelques membres de l'UFC
Nul n'ignore que la pauvreté et le chômage constitue un frein pour le développement de la femme. Le département à cote des actions déjà entreprises notamment des séminaires à l'auto emploi et à la gestion des projets générateurs de revenus doit continuer à sensibiliser et à doter les femmes des outils capables de

les aider dans ce combat. La création étant un moyen de concilier logique économique et logique sociale,le DUFC se doit de développer les conditions favorables à l'activité de la femme.

Le défi de la paix

L'une des préoccupations du DUFC reste les violences faites aux femmes et aux jeunes filles, pour promouvoir la paix dans la famille, dans l'Eglise et dans la société, la femme doit avant tout être elle-même en paix.

La femme face à l'épidémie du VIH et SIDA

L'Afrique est le continent payant le plus lourd tribut à l'épidémie du SIDA et ce sont les femmes qui sont les plus touchées. Au Cameroun, le problème n'est pas moins préoccupant et c'est pourquoi le DUFC se doit de faire de la lutte contre cette pandémie une priorité

La responsabilisation des femmes

Comment arriver à faire infléchir une décision et faire entendre sa voix tout en restant à l'écart des pouvoirs de décisions ? L'une des préoccupations du DUFC c'est de renforcer le nombre de femmes dans les sphères de prises de décisions et ce à tous les niveaux de l'Eglise.

Le défi de la spiritualité et du recentrage moral

En tant que femme vertueuse selon Proverbes 31, la femme de l'UFC est garante de la vie spirituelle de sa famille, tout comme elle est le pilier du foyer. A ce niveau notre département depuis quelques années forme régulièrement les femmes à travers un programme appelé AEBA (Animation des Etudes Bibliques Appliquées). Une formule qui permet aux femmes(tant de l'EEC que des autres Eglises soeurs membres du CEPCA) pendant un mois presque chaque année et avec l'aide des enseignants de formations théologiques et des partenaires d'étudier la bible, d'avoir des connaissance sur l'Ancien, le Nouveau Testament, l'histoire des religions et divers autre modules leur permettant de connaître, comprendre la parole de Dieu et de tenir une étude biblique soit dans les communauté chrétiennes (où elles sont souvent prédicatrice laïque) , soit en famille.

En outre, chaque année est organisée une semaine de prière du DUFC avec un thème, des prières et des méditations dans nos paroisses mais aussi la tenue des tables rondes et conférences sur les questions de l'heure.Le DUFC a un grand défi, celui de renforcer la spiritualité des femmes pour un mieux être.

Henriette MBATCHOU