Région Synodale du Moungo-Nord
Une semaine d'évangélisation à N'lohe
Elle s’est tenue du 24 au 30 mai 2010, dans le cadre du programme d’évangélisation de proximité.

Dans le cadre de la réalisation de son programme d'évangélisation de proximité, l'Eglise Evangélique du Cameroun a adopté le principe de la consécration des pasteurs en deux vagues chaque année: l'une lors de la clôture des travaux du Synode Général et l'autre dans une zone ciblée en raison de ses difficultées réelles et de la necessité à y intervenir. C'est ainsi qu'après Sangmelima en 2009, la caravane de la Commission Nationale d'évangélisation s'est déportée à N'lohé dans la Région Synodale du Moungo-Nord du 24 au 30 mai 2010.
Le thème autour duquel s'est déroulée cette semaine d'évangélisation est le suivant: "Approchons-nous de Dieu et marchons selon l'Esprit" (Jc.4:8; Gal.5:25). Conçu et proposé par le Bureau de la Région, ce thème a été traité et developpé par la Commission Régionale d'évangélisation. Le canevas d'étude issu de ce travail a été exploité dans les différentes paroisses et annexes de la Région afin d'instruire les membres de l'église et les préparer à s'impliquer efficacement dans les diverses activités de la semaine d'évangélisation.
Le lancement de ladite semaine a eu lieu lundi, le 24 mai 2010 dès 16h précises dans le nouveau temple de N'lohé, sous le haut patronage du Rév. Isaac BATOME HENGA, Président de l'E.E.C. Cent soixante(160) personnes parmi lesquelles dix(10) membres de la Commission Nationale d'évangélisation venus de Douala et quatre(04) membres du GENAPOC venus de Yaoundé, ont pris part à cette cérémonie d'ouverture.
Tout a commencé par la prière et la méditation de la Parole de Dieu conduites par le Président de la Région Synodale du Moungo-Nord, j'ai nommé Rév. Samuel MOUTENAWO. Son message se résume en ces mots: "Dieu pardonne, il sauve et il règne. Il apporte solution aux problèmes des hommes. Il affermit les montagnes par sa force. L'humanité doit pousser des cris de joie en revenant à ce Dieu là." La parole est ensuite revenue au Rév. Dr Isaac Makarios KAMTA, Directeur National de l'Education Chrétienne, qui a présenté le thème de l'année sur le Saint-Esprit et donné des orientations pour le travail à effectuer par les commissionnaires pendant la semaine. D'après ses analyses, l'opération 1.000.000 de nouveaux chrétiens en 2010 peut réussir si chaque communauté augmente son effectif de moitié. Mais on ne saurait atteindre cet objectif sans le Saint-Esprit. Le Président d'Eglise quant à lui, a brièvement présenté le bilan de
l'évaluation de l'Eglise après 50 ans d'autonomie et a insisté sur la vision du recentrage spirituel et moral au sein de l'E.E.C. Il a tenu à prendre personnellement part au lancement et au déroulement de cette semaine d'évangélisation pour montrer l'importance particulière que le Bureau National de l'Eglise attache à ce programme.
La suite du programme de la semaine comportait:
-la réunion de coordination chaque matinée avec louange, adoration et intercession;
-L'annonce de l'évangile et du programme de chaque jour dans les quartiers par l'équipe du GENAPOC;
-Le porte à porte qui a été fait de mardi à jeudi; Le Président d'Eglise l'a fait mardi soir avec les membres de son équipe;
-La projection et le commentaire du film "La solution" à N'lohé, Kola et Manjo;
-La prière de conversion, l'intercession pour la délivrance des captifs et des malades.
Environ trois cent seize (316) personnes ont été contactés lors du porte à porte. Quatre cent personnes ont assisté à la projection du film à Manjo parmi lesquelles 23 se sont engagées à devenir enfants de Dieu et 06 ont témoigné de leur délivrance après la prière. A N'lohé, environ 650 personnes ont visionné le film, 72 se sont engagées et plusieurs ont été affranchis. Une équipe de deux personnes, membres de la commission régionale d'évangélisation, se rend chaque lundi soir à N'lohé pour assister le responsable de la paroisse dans l'encadrement des nouveaux convertis. Nous comptons sur le secours du Saint-Esprit pour que ce travail puisse contribuer à leur affermissement.


Pasteur Amavie Nana